DJSCS Guadeloupe

DJSCS Guadeloupe

Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>EMPLOI-CERTIFICATION-VAE-CONCOURS >Métiers du travail social >Quelques repères historiques et définitions du travail social

Quelques repères historiques et définitions du travail social

Article EMPLOI-CERTIFICATION-VAE-CONCOURS 21/03/2014

Le travail social est une composante des politiques publiques pour le traitement de la question sociale. Il accompagne les changements sociaux.
En constante évolution, il participe du maintien de la cohésion sociale sur un territoire.

Le travail social est une composante des politiques publiques pour le traitement de la question sociale. Il accompagne les changements sociaux.
En constante évolution, il participe du maintien de la cohésion sociale sur un territoire.

Son cadre d’exercice est déterminé par un triple ancrage :Retour ligne automatique
L’analyse de besoins sociaux, la commande sociale et le mandat institutionnelRetour ligne automatique
Le travail social s’enracine dans la relation d’altérité, il s’inscrit dans l’éthique des pratiques sociales et la déontologie des travailleurs sociaux.

La méthodologie du travail social s’appuie sur un ensemble de connaissances basées sur des faits empiriques ou issus de recherches en sciences humaines. Elle s’enrichit également de retours d’expériences, prend en compte les réalités du milieu afin d’accompagner les usagers vers une responsabilité citoyenne et un épanouissement.

Définition validée par le Conseil Général, le Conseil Régional Retour ligne automatique
et l’ Etat le 12 février 2015.

Fin du XIXème siècle, sous la mandature du ministre de l éducation Jules Ferry

Emile DURKHEIM est nommé à la tête de la première chaire de sociologie française spécialisée en sociologie de l’éducation.
Il est à noter que tant la sociologie française avec E .Durkheim que la sociologie allemande avec son homologue Max WEBER ancre la sociologie dans l’action politique.
« Emile DURKHEIM est intervenu très activement dans le travail social naissant qui lui doit d’ailleurs son appellation générique actuelle, il a joué un rôle décisif pour la rupture du service social d’avec la charité.

Début des années 50 avec l’introduction en France du case – work ou méthodologie d’intervention psycho-sociale, l’on assiste à un début de professionnalisation des assistantes sociales, ce qui signifie également une avancée décisive des apports des sciences sociales et humaines dans le champ du travail social.

Définition du travail social et du métier d’assistant de service social de l’association nationale des assistants de service social

« La profession d’assistant social ou de travailleur social cherche à promouvoir le changement social, la résolution de problèmes dans le contexte des relations humaines et la capacité et la libération des personnes afin d’améliorer leur bien-être général. Grâce à l’utilisation des théories du comportement et des systèmes sociaux, le travail social intervient au point de rencontre entre les personnes et leur environnement. Les principes des droits de l’homme et de la justice sont fondamentaux pour la profession ».

2003, définition du travail social selon le Ministère des affaires sociales et de la santé

« Être à l’écoute des autres, accompagner les personnes en difficulté, créer des liens, reconstituer des réseaux de solidarité, mais aussi négocier, monter des projets, être acteur du développement social…
Le travail social revêt de nombreuses réalités et autant de responsabilités qui font l’intérêt des métiers du secteur ».

2008, Extrait du rapport du conseil supérieur du travail social intitulé « travail social d’aujourd’hui »

Le travail social, acteur des politiques publiques
La notion de « travail social » est complémentaire des notions d’action sociale et de politiques publiques, notamment sociales.

Le travail social comporte une dimension politique et stratégique car il est appelé à intervenir activement dans la définition de la réponse publique. Il se situe au cœur des changements sociaux. Il a, en effet, une responsabilité d’impulsion auprès de l’ensemble des acteurs publics, chargés de bâtir des politiques volontaristes de reconstruction/consolidation du tissu social et de préservation de l’égalité des chances.

Plus largement, le travail social participe au maintien de la cohésion sociale sur un territoire. Sa pratique s’exerce dans une sphère particulière, celle de l’action sociale.
Son cadre d’exercice est déterminé par un double ancrage : le mandat institutionnel et la commande sociale.

Ce cadre a plusieurs dimensions : institutionnelle, législative, partenariale, territoriale.
Il existe 4 grandes familles de travailleurs sociaux : l’aide, l’éducation, l’animation, l’aide à domicile. Mais quelle que soit la famille d’appartenance, tout travailleur social conduit des activités au bénéfice du mieux être des populations, d’une plus grande autonomie qui donne à celles-ci la faculté d’être responsables tant au plan individuel qu’au plan collectif.
Leur rôle vise à contribuer au traitement des problèmes sociaux et à leur prévention dans une approche interdisciplinaire et interinstitutionnelle ».

1959, définition du service social donnée par la division des affaires sociales des Nations Unies

« le travail social est une activité visant à aider à l’adaptation réciproque des individus et de
leur milieu social, cet objectif est atteint par l’utilisation de techniques et de méthodes destinées à permettre aux individus, aux groupes, aux collectivités, de faire face à leurs besoins, de résoudre les problèmes que posent leur adaptation à une société en évolution, grâce à une action coopérative, d’améliorer les conditions économiques et sociales ».

2004, définition internationale du travail social

Le travail social est issu d’idéaux humanitaires et démocratiques, et ses valeurs sont basées sur le respect de l’égalité, de la valeur et de la dignité de tous.

Depuis son émergence, il y a plus d’un siècle, la pratique du travail social s’est centrée sur les besoins de l’être humain ainsi que sur le développement de son potentiel.
Les droits de l’homme et la justice sociale constituent à la fois sa motivation et sa légitimation.

La méthodologie du travail social s’appuie sur un ensemble de connaissances basées sur des faits empiriques et issues de recherches et de l’évaluation d’expériences pratiques, comprenant également des connaissances locales et indigènes spécifiques dans un contexte précis.

  • Les lieux d’exercice des travailleurs sociaux

Les travailleurs sociaux, titulaires d’un diplôme d’Etat du ministère des affaires sociales et de la santé font partie des professionnels de l’action sociale selon la définition suivante :

La loi 2002- 2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale, article L 451-1 du code de l’action sociale et des familles.
« les professionnels de l’action sociale ont à être engagés dans la lutte contre les exclusions et contre la maltraitance, dans la prévention et la compensation de la perte d’autonomie, des handicaps, des inadaptations, et dans la promotion de la cohésion sociale et du développement social ».
Au 1er janvier 1998, la DREES a recensé 800 000 professionnels reconnus :
-  230 000 professionnels de l’aide ;
-  125 000 professionnels de l’éducation ;
-  37 000 professionnels de l’animation
-  380 000 titulaires d’un agrément d’assistant maternel.

Ces professionnels sont employés dans les services de l’Etat, le rectorat, les hôpitaux, les collectivités territoriales, les organismes de protection sociale, mais aussi les associations.

Ils exercent leur métier dans les services et établissements sociaux et médico- sociaux, les centres sociaux et médico-sociaux, les équipes de prévention spécialisée, les services d’accueil de la petite enfance, les établissements pour personnes en situation de handicap, pour personnes âgées, pour personnes en difficulté sociale.
Il est à noter que 90% des emplois, sont occupés par des femmes.